Olivier Besancenot se met au rap : hilarant

Olivier Besançon, politicien de l’extrême gauche est facteur de profession, puis candidat de la ligue communiste révolutionnaire aux élections à la course à l’Elysée de 2002 à 2007. Il a eu alors une voix de plus de 4%. Porte-parole du nouveau parti-anticapitaliste, (NPA) jusqu’en 2011, mais pour cette élection 2017, il donne son soutien à Philippe Poutou. Et pour une prestation de plus sensationnelle, il n’hésite pas à se lancer dans le rap. Bon là, il donne la voix et à la fin du clip d’Ous-de-Ous, il reprend la classe politique et la plupart des candidats qui se présenteront à l’élection présidentielle.

Un petit clip qui fait de pépite

Olivier Besançon est vu ainsi à la fin du clip, vêtu d’un blouson. Il souligne la parole de la chanson en l’accompagnant d’un petit mouvement de tête. Des paroles qui fustigent les candidats à la présidentielle. On entend « eh ouiais, 2017, on prend les mêmes et on re commence. Ecoute-les parler, tu verras le visage de la finance… »Il scande qu’il est temps que les gens prennent de décision et ne plus se laisser représenter par les hommes politiques qui parlent à leur nom mais qui ne connaissent rien de leurs vies. .. Les textes du morceau de rap, appelé 2017, regorge de jeux de mots, des allusions aux postulants à la présidence et à l’ambiance de l’électorat de ce deuxième trimestre de l’année 2017. Le spectacle est naturellement hilarant, rigolo et le chanteur de fortune lui-même l’a posté sur sa page twitter. La prestation qu’il a faite était lors de sa confrontation avec les 10 autres candidats, il y a deux semaines. Sorti le 01er avril, le morceau a été twitté comme la bande originale de cette élection à la présidence.

besancenot-rap

Un peu de biographie d’Olivier Besançon

Actuellement âgé de 43 ans, Olivier Besançon est diplômée d’une licence d’histoire de l’Université de Nanterre. Il est facteur depuis 1997 et à partir de 2000, il ne fait ce métier que partiellement (du mercredi matin au samedi). En 2007, son revenu mensuel était 1000 nets et lors de la présidentielle, sa déclaration de patrimoine s’élève à 37 000 euros après la déduction de son prêt bancaire. Il a un enfant avec sa compagne Stéphanie Chevrier en 2003 qui était Directrice à Flammarion à l’époque. Olivier Besançon est plutôt adepte de la théorie révolutionnaire de Che Guevara, de Rose Luxembourg que de Léon Trotski. Ses débuts dans la politique était en 1988 où il entre dans les jeunesses communistes révolutionnaires (JCR). Plus tard, il intègre la LCR et devient membre du Sud-PTT depuis 1997. Il est à la fois aussi l’attaché parlementaire d’Alain Krivine dans les années 1999 à 2000. Il s’intéresse également au cours universitaire libre de Patrick Ramseyer, membre de la LCR. Dans son combat contre le capitalisme au sein de sa partie LCR, son programme pour l’élection présidentielle de 2007 était l’interdiction de licenciement, un smic s’élevant à 1500 nets. Dans le programme, il visait aussi à construire un million de logements sociaux et un service public des enfants et des personnes de quatrième âge.